À l’origine de toute vocation à la vie consacrée, il y a toujours une expérience forte de Dieu, une expérience qui ne s’oublie pas, on s’en souvient toute sa vie !… Et cela nous ne pouvons pas le calculer ni le programmer. Dieu nous surprend toujours ! C’est Dieu qui appelle…

Pape François, aux jeunes à Assise (4 octobre 2013)

 

En bref : La vie consacrée, c’est une vie qui consiste à imiter radicalement la forme de vie du Christ en prononçant les trois vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance pour rappeler à tous que dans ce monde qui passe, cela a du sens de ne s’attacher qu’au Christ.


Un religieux, ou avec de manière plus générale, une personne consacrée, qu’est-ce que c’est ? Pour le comprendre, il faut se rendre en Egypte au IIIème siècle. Là, un homme, que l’on appellera plus tard St Antoine le Grand, fait une expérience fondatrice. Il entend un jour un appel du Christ si fort, qu’il décide de partir au désert pour se consacrer radicalement à la recherche de Dieu. Comme le Christ, Antoine quitte sa famille, ses amis et renonce lui-même à fonder une famille. C’est ce qu’on appellera plus tard le vœu de chasteté. Comme le Christ, il abandonne ses biens et décide de ne rien posséder. C’est ce qu’on appellera plus tard le vœu de pauvreté. Comme le Christ enfin, il décide de s’en remettre totalement à la volonté de Dieu. C’est ce qu’on appellera plus tard l’obéissance. Cette expérience d’Antoine résume un peu celle de toutes personnes consacrées à travers le temps.

DONC : la vie consacrée c’est une vie qui consiste à imiter radicalement la forme de vie du Christ en prononçant les trois vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance pour rappeler à tous que dans ce monde qui passe, cela a du sens de ne s’attacher qu’au Christ.

Cela c’était pour le cadre général. Mais chaque ordre ou congrégation a sa manière particulière de vivre cette consécration au Christ. Il y a des personnes qui se consacrent à Dieu en vivant seul. Certaines, les ermites, se donnent exclusivement à la prière. D’autres se mettent au service du monde, ce sont les vierges consacrées.

Les religieux et religieuses contemplatifs, comme les bénédictins, les cisterciens ou les chartreux (et plein d’autres) regroupent des femmes ou des hommes pour qui la prière est la première priorité. Ils vivent toute leur vie dans un même lieu : le monastère.

Ensuite, il y a les religieux et religieuses apostoliques, eux, vivent leur consécration religieuse en étant mélangés au monde, comme les apôtres de Jésus. Certains sont spécialisés dans une mission : les petites sœurs des pauvres avec les personnes âgées, les salésiennes avec les jeunes etc… D’autres sont surtout marqués par une spiritualité particulière, la manière particulière d’être chrétien de leur fondateur : par exemple, la famille franciscaine avec saint François, les jésuites et la famille ignatienne avec saint Ignace de Loyola…

Encore une précision : parmi les consacrés, les religieuse et religieux, la plupart sont laïcs. Seuls certains sont ordonnés prêtres.

DONC : pour résumer. Vivre la vie consacrée, c’est bien imiter le Christ en faisant vœux de chasteté, de pauvreté, et d’obéissance. Cette imitation peut être vécue seul ou en communauté / par une vie contemplative ou par une vie apostolique / en étant laïc ou en étant prêtre.

Un exemple….

André a 27 ans. Il souhaite donner sa vie au Christ, à l’Eglise et aux autres en étant consacré comme religieux. Après avoir laissé murir cette décision et en avoir parlé avec une personne qui l’accompagne, il a fini par frapper à la porte des Dominicains.

Au bout d’un certain temps, André a envoyé une lettre aux supérieurs de cet Ordre pour dire officiellement son désir de devenir dominicain. Il a alors été déclaré postulant.

Quelques mois plus tard, André est admis au « noviciat ». Il quitte son travail pour passer un an dans un couvent. Il est spécialement accompagné par un maître des novices chargés de voir si la vie religieuse dominicaine est faite pour lui.

Au bout d’un an, s’il en fait la demande et que la communauté et les supérieurs l’admettent, il pourra prononcer des vœux simples qui l’engagent pour trois ans. Au bout de trois ans, il pourra prononcer ces vœux pour toute sa vie. S’il est appelé à devenir prêtre, il sera ordonné un peu plus tard.

Mais quelle que soit l’activité qu’il accomplira, il fera partie de la grande famille des consacrés, qui essaient d’imiter le Christ et de ne s’attacher qu’à Lui seul. Qu’ils soient dans un monastère, ou envoyé en mission, seuls ou en communauté, ils rappellent à tous l’importance de Dieu dans notre vie.

Pour aller plus loin :

Portail de la vie religieuse : http://www.viereligieuse.fr/